articulation


articulation

articulation [ artikylasjɔ̃ ] n. f.
• 1478; lat. articulatio; cf. article
I
1Anat. Mode d'union des os entre eux; ensemble des parties molles et dures par lesquelles s'unissent deux ou plusieurs os voisins. arthr(o)-, jointure, ligament; aussi attache, charnière, emboîtement. Articulations mobiles. diarthrose, énarthrose. Articulation semi-mobile. amphiarthrose. Jeu, mouvement des articulations. Articulations immobiles. synarthrose. L'articulation du genou, du coude. « Après avoir fait craquer, une à une, toutes les articulations de ses doigts » (Duhamel). Affections, lésions, malformations des articulations : ankylose, arthrite, arthrose, coxalgie, déboîtement, déviation, entorse, 2. goutte, hydarthrose, luxation, rhumatisme, tophus.
Zool. Région du tégument des arthropodes où la chitine s'amincit et le rend flexible, ce qui permet le mouvement.
2Mécan. Assemblage de plusieurs pièces mobiles les unes sur les autres. cardan, charnière, rotule.
3Répartition fonctionnelle dans l'espace. L'articulation des masses architecturales.
Organisation en éléments distincts contribuant au fonctionnement d'un ensemble. Spécialt, Ling. « La double articulation du langage » (Martinet),la première étant formée d'unités signifiantes (morphèmes ou monèmes), elles-mêmes analysables en unités de deuxième articulation (phonèmes).
4Fig. Imbrication (de deux processus). « L'articulation de la sexualité et de la politique, argument fondamental du film » (Le Nouvel Observateur, 1973).
IIAction de prononcer distinctement les différents sons d'une langue à l'aide des mouvements des lèvres et de la langue. prononciation. « La netteté de l'articulation française s'oppose au relâchement de l'articulation en anglais » (Dauzat).
Phonét. Ensemble des mouvements des organes phonateurs nécessaires à la formation des phonèmes. Point d'articulation d'un phonème : lieu du resserrement ou de l'occlusion du canal expiratoire pour l'émission d'un phonème ( alvéolaire, dental, glottal, labial, palatal, pharyngal, uvulaire, vélaire) . Mode d'articulation : manière de réaliser l'articulation d'un phonème ( affriquée, fricatif, nasal, occlusif, oral, sonore, sourd) .
IIIDr. Énonciation écrite de faits, article par article, à l'appui d'une demande en justice. L'articulation des griefs dans la procédure du divorce.

articulation nom féminin (latin articulatio) Fait, pour deux os, de s'articuler l'un à l'autre ; jointure entre deux os, chez l'homme et les vertébrés. Action d'articuler un élément à un autre, fait de s'articuler à quelque chose ; liaison entre deux éléments : L'articulation d'un développement. Manière de prononcer les sons d'une langue : Avoir une mauvaise articulation. Anatomie Région de contact entre deux pièces dures, assurant la mobilité relative de ces deux pièces ou leur emboîtement en position fixe. Bâtiment et Travaux publics Organe de transmission des efforts entre deux parties de poutre ou entre une poutre et son appui, caractérisé par le fait qu'il permet une libre rotation autour d'un axe et qu'il ne peut équilibrer que des forces perpendiculaires à cet axe et situées dans le même plan. Droit Énonciation écrite et détaillée de faits dont on offre de rapporter la preuve en justice. Économie Faculté, pour une économie, de bénéficier d'un progrès ou d'une croissance qui, réalisés en un point du territoire, se propagent de proche en proche à l'ensemble de la nation. (Elle manque, en général, aux économies des pays en développement.) Mécanique Assemblage dont l'élément de liaison est constitué par un axe ou par une rotule permettant un déplacement angulaire relatif des pièces assemblées. Musique Exécution distincte des sons vocaux ou instrumentaux en fonction des signes d'interprétation. Phonétique Ensemble des facteurs physiologiques et anatomiques qui rendent compte de l'émission d'une unité phonétique. (L'articulation est déterminée par le mode d'articulation et le lieu [ou point]d'articulation.) ● articulation (expressions) nom féminin (latin articulatio) Double articulation, propriété universelle qu'ont les langues naturelles de s'articuler à deux niveaux distincts, celui des morphèmes (unités significatives en nombre indéfini) dépendant de celui des phonèmes (unités non significatives en nombre restreint). Troubles d'articulation, difficultés constantes dans la réalisation de certains sons, en raison d'une mauvaise position des organes bucco-faciaux ou d'une mauvaise utilisation des cordes vocales (sigmatisme, chuintement, nasonnement, etc.). Lieu (ou point) d'articulation, endroit où se situe le resserrement maximal du chenal phonatoire (lèvres, dents, alvéoles, palais dur ou mou, pointe, dos ou racine de la langue, luette, pharynx, larynx). Mode d'articulation, façon dont l'air s'écoule à travers le chenal phonatoire (vibration des cordes vocales, occlusion, constriction, nasalité).

articulation
n. f.
rI./r
d1./d Mode de jonction de pièces osseuses, mobiles ou non, entre elles. L'articulation du fémur avec le bassin.
|| Ensemble des éléments de jonction des os.
d2./d Assemblage de deux pièces permettant leur mouvement relatif.
d3./d Fig. Organisation des parties d'un ensemble. L'articulation d'un discours, d'un raisonnement.
rII./r
d1./d PHON Mouvement des organes de la parole pour l'émission des sons. Articulation orale, nasale, dentale, vélaire.
|| Manière de prononcer les sons d'une langue. Une articulation nette.
d2./d DR Articulation de faits: énumération de faits, article par article.

⇒ARTICULATION, subst. fém.
I.— ANAT. ,,Ensemble des éléments par lesquels les os s'unissent les uns aux autres`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Les articulations des doigts. Synon. jointure :
1. ... Joseph, un vieux tronc d'homme sec, noueux, dont toutes les articulations faisaient des bosses, ...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Hautot père et fils, 1889, p. 259.
P. ext. ,,On désigne sous le nom d'articulations des points au niveau desquels s'effectue, à un moment donné, une séparation entre deux organes ou entre deux parties d'un même organe`` (BAILLON t. 1 1876).
SYNT. Articulation mobile, immobile; articulation du coude, du genou, de la hanche; articulation ankylosée, ballottante.
P. métaph. :
2. L'incarnation n'est qu'un cas culminant, plus qu'éminent, suprême, un cas limite, un suprême ramassement en un point de cette perpétuelle inscription, de cette (toute) mystérieuse insertion de l'éternel dans le temporel, du spirituel dans le charnel qui est le gond, qui est cardinale, qui est, qui fait l'articulation même, le coude et le genou de toute création du monde et de l'homme, ...
PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, 1910, p. 731.
Au fig. :
3. ... tout ce que l'homme entreprend, que ce soit par l'acte ou par la parole, doit jaillir de toutes ses facultés réunies : tout ce qui est isolé est condamnable. La critique que Goethe a fait de cette lex continui est très révélatrice et permet d'apercevoir l'une des articulations importantes de cette époque, l'un des points de divergence à partir desquels se multiplient et se diversifient des expériences spirituelles d'abord identiques.
BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 56.
MILITAIRE :
4. Enfin, la création de quinze divisions nouvelles améliorait l'articulation de nos forces, et leur emploi en vue de la manœuvre.
JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, p. 83.
II.— P. anal.
A.— Sens concr.
1. SC. NAT.
BOT. Articulation du pétiole sur un rameau :
5. Le fruit est libéré, bien souvent par la séparation de son pédoncule et du rameau qui le supporte, au niveau d'une région fragile que signale un sillon superficiel visible à la base du pédoncule et qu'on appelle l'articulation. On la voit fréquemment déjà sur le pédoncule floral.
Bot., 1960, p. 941 (encyclop. de la Pléiade).
GÉOL. Profil de l'intersection de deux surfaces géologiques. Articulation des continents :
6. Certains avantages auxquels jadis la géographie attachait un grand prix, tels que les découpures multiples, les articulations de détail du littoral, ont passé au second plan, ...
VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. hum., 1921, p. 272.
ZOOL. (entomol. et malacologie) :
7. Les mollusques n'ont d'articulations qu'à leurs coquilles :celles des coquilles bivalves se réduisent en général à des ginglymes plus ou moins composés, selon le nombre plus ou moins grand des dents et des fossettes qui entrent les unes dans les autres. Il n'y a ni capsule ni cartilages articulaires : en dehors est un ligament élastique qui force les valves à s'ouvrir lorsque les muscles qui les tiennent ordinairement fermées se relâchent.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 1, 1805, p. 131.
8. Les articulations [chez les Arthropodes] entraînent la présence de muscles striés qui s'attachent au voisinage des articulations sur des apodèmes, replis saillants de la cuticule à l'intérieur du corps ou des pattes.
Zool., t. 2, 1963, p. 48 (encyclop. de la Pléiade).
2. MÉCAN. Mécanisme permettant à deux pièces solidaires de conserver l'une par rapport à l'autre une certaine faculté de mouvement.
B.— Au fig.
1. LINGUISTIQUE
a) PHONÉT. ,,Ensemble des mouvements qui règlent la disposition des organes vocaux sur le passage de l'air expiré et plus particulièrement le resserrement ou l'occlusion du canal vocal en un lieu dit point ou région d'articulation`` (MAR. Lex. 1951).
Cour. Action d'articuler; prononciation distincte des mots, syllabe par syllabe :
9. La première étude du comédien doit être celle d'une articulation pure, exempte de la moindre tache, et ce travail doit être fait seul et antérieurement à tout autre.
Ch. DE BUSSY, L'Art dram., Dict. à l'usage des gens du monde, 1866, p. 42.
b) SYNT. Point où se fait la jonction des groupes syntaxiques (propositions) d'une phrase, ou mot (conjonction) par lequel se fait cette jonction (d'apr. MAR. Lex. 1951).
c) LING. GÉN. ,,L'articulation peut désigner ou bien la subdivision de la chaîne parlée en syllabes, ou bien la subdivision de la chaîne des significations en unités significatives`` (SAUSS. 1968, p. 26).
P. ext. Subdivision de la chaîne parlée en phonèmes, de la chaîne écrite en graphèmes.
Double articulation du langage. Articulation du langage naturel 1° en unités minimales significatives ou monèmes (1re articulation); 2° en unités minimales distinctes mais non significatives ou phonèmes (2e articulation). Cf. MARTINET 1961.
2. DR. Énonciation article par article des faits constituant les éléments d'une action civile et dont la preuve doit être rapportée en justice :
10. ... à chaque articulation grave, il était de la dignité du comité d'apporter les preuves ou les faits; ...
BALZAC, Correspondance, 1841, p. 295.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1478 anat. « jointure naturelle entre deux parties du corps mobiles l'une sur l'autre » (Guidon de Chauliac, trad. N. Panis [Lyon] chap. anat. des nerfs ds QUEM. : Les lyans [...] sont de deux manieres. Les ungs lyent par dedans. Les aultres par dehors lyent toute la joincture. Et ainsi le disoit Galien .xii. de utilitate particularum cap. primo. La articulacion des os est comprise a lenviron des lyans fors et ramiffies); 2. av. 1590 physiol. « action de donner une forme distincte aux sons de la voix à l'aide de mouvements déterminés de la langue, des lèvres » (PARÉ, IV, 12 ds GDF. Compl. : Pour la conformation et articulation de la voix, la langue a esté flexile et mobile par toutes les parties de la bouche); 3. 1690 dr. « énumération point par point des faits qui motivent une action en justice » (FUR.); 4. en gén. 1690 (ibid. : l'articulation d'un rasoir, d'une lancette, d'une jambette, etc. en parlant de l'endroit qui sert à les plier).
Empr. au lat. articulatio (au sens de « formation de bourgeon dans les arbres » dep. PLINE, Nat., 16, 101 ds TLL s.v., 690, 23); au sens 2 (FULGENTIUS, Myth. 3, 10, ibid., 690, 27).
STAT. — Fréq. abs. littér. :765. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 401, b) 277; XXe s. : a) 572, b) 710.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAILLON t. 1 1876. — BAULIG 1956. — BOUILLET 1859. — CAP. 1936. — Chauss. 1969. — CHESN. 1857. — CRIQUI 1967 →. — DEM. 1802. — GUILB. Aviat. 1965. — LACR. 1963. — LAFON 1969. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NYSTEN 1824. — PAG. 1969. — PIÉRON 1963. — POIGNON 1967. — PRIVAT-FOC. 1870. — QUILLET Méd. 1965. — ROUGNON 1935. — SÉGUY 1967. — SPRINGH. 1962.

articulation [aʀtikylɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1478; lat. articulatio, de articulus. → Article.
———
I
1 Anat. et cour. Mode d'union des os entre eux; ensemble des parties molles et dures par lesquelles s'unissent deux ou plusieurs os voisins. Arthr-, arthrose (vx), article (cit. 1), joint, jointure, ligament; et aussi attache, charnière, emboîtement, engrènement. || Traité des articulations. Arthrologie, syndesmologie. || Jeu, mouvement des articulations. || Articulations mobiles. Diarthrose (articulations énarthrodiales; condyliennes; par emboîtement réciproque; trochléennes; trochoïdes; arthrodies). || Articulations immobiles. Synarthrose (suture; synchondrose). || Articulations semi-mobiles (amphiarthrose, symphyse). || Articulation temporo-maxillaire. Condyle; glénoïde (cavité); ménisque. || Articulation du genou. Rotule.
1 Nous pouvons (…) définir les articulations l'ensemble des parties molles et dures, par lesquelles s'unissent deux ou plusieurs os voisins, et l'arthrologie (de arthron, ligament) encore appelée syndesmologie (de sundesmos, jointure), est cette partie de l'anatomie qui a pour objet leur étude.
L. Testut, Traité d'anatomie, t. I, p. 489.
2 Parmi les articulations, il en est de mobiles et il en est d'immobiles : les premières avaient déjà reçu de Galien le nom de diarthroses; les secondes, celui de synarthroses. Mais à côté de ces deux grandes classes, (il y a) des articulations semi-mobiles ou amphi-arthroses (…)
L. Testut, Traité d'anatomie, t. I, p. 490.
3 Les articulations mobiles sont de beaucoup les plus parfaites, mais aussi les plus compliquées : 1o les surfaces osseuses qui s'articulent sont revêtues d'une couche cartilagineuse plus souple, plus élastique, plus unie; 2o les os sont rattachés l'un à l'autre par des ligaments (…) 3o enfin, l'espace compris entre les deux os est une cavité close, la capsule synoviale, remplie d'un liquide, la synovie, qui joue dans l'articulation le rôle de l'huile dans les machines.
P. Poiré, Dict. des sciences, art. Articulation.
4 (…) après avoir fait craquer, une à une, toutes les articulations de ses doigts (…)
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, V.
4.1 Je ne laisse jamais de ressentir l'emprise de ce puissant absent, qui est là dans quelque fauteuil, et songe, et fume, et considère sa main dont il fait jouer lentement toutes les articulations.
Valéry, Monsieur Teste, p. 47.
4.2 En me relevant, j'ai senti une vive douleur dans les genoux, ankylosés par la posture fléchie que mes jambes avaient conservée trop longtemps. Tandis que les articulations raidies retrouvaient leur fonctionnement normal, j'ai frotté mes mains l'une contre l'autre à deux ou trois reprises, pour en détacher les menus fragments de terre, ou de brindilles sèches, qui étaient restés collés contre le bout des doigts et les paumes.
A. Robbe-Grillet, Projet pour une révolution à New York, p. 75.
Méd. || Affections, lésions, malformations des articulations. Ankylose, arthrite, arthrosclérose, arthrose, coxalgie, déboîtement, déviation, entorse, exarthrose, goutte, hydarthrose, luxation, rhumatisme, tophus. || Amputation dans une articulation.
Zool. Région du tégument des arthropodes où la chitine s'amincit et permet le mouvement des téguments.
2 Par anal. Assemblage de plusieurs pièces mobiles les unes sur les autres. || Articulation des pièces d'une machine. Assemblage, cardan, charnière, cheville, jeu, joint…
3 Didact. Manière dont un système complexe est articulé. Organisation en éléments distincts contribuant au fonctionnement d'un ensemble.
4.3 (…) en matière de langage, l'articulation peut désigner ou bien la subdivision de la chaîne parlée en syllabes, ou bien la subdivision de la chaîne des significations en unités significatives.
F. de Saussure, Cours de linguistique générale, Introduction, II, p. 26.
Spécialt. || La double articulation du langage (A. Martinet), la première articulation étant formée d'unités signifiantes (morphèmes ou monèmes), elles-mêmes analysables en unités non signifiantes de deuxième articulation (phonèmes).
4 Fig. Imbrication (de deux processus); fait qu'une chose s'articule à une autre. || « L'articulation de la sexualité et de la politique, argument fondamental du film » (le Nouvel Obs., no 453, 16 juil. 1973, p. 9).
———
II Action de prononcer distinctement les différents sons d'une langue à l'aide des mouvements des lèvres et de la langue. Prononciation; élocution, voix. || Articulation rapide. Volubilité.
5 Les consonnes sont appelées consonnes, parce qu'elles sonnent avec les voyelles, et ne font que marquer les diverses articulations de la voix.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 6.
6 L'articulation consiste à faire avec la bouche et la langue les mouvements nécessaires à la formation des voyelles et à l'accent des consonnes (…) Quelle que soit la prononciation qu'on ait, on articule : c'est la prononciation qui diffère. En un mot, l'articulation sert à prononcer, mais l'on peut avoir une bonne articulation et une mauvaise prononciation.
Initiation à la musique.
7 La netteté de l'articulation française s'oppose au relâchement de l'articulation en anglais. Le Français, dont la sociabilité est proverbiale dans le monde, veut être compris  : pour être compris, et aussi pour éviter toute fatigue inutile à l'interlocuteur, il faut se donner la peine de parler distinctement.
A. Dauzat, le Génie de la langue franç., p. 12.
Difficultés, troubles de l'articulation. Anarthrie, dysarthrie.
Phonét. Ensemble des mouvements des organes phonateurs nécessaires à la production d'un phonème. || L'articulation phonématique (cit.). || Point d'articulation d'un phonème : lieu du resserrement ou de l'occlusion du canal expiratoire pour l'émission d'un phonème. Alvéolaire, dental, glottal, labial, palatal, pharyngal, uvulaire, vélaire. || Mode d'articulation : manière de réaliser l'articulation d'un phonème Affriqué, fricatif, nasal, occlusif, oral, sonore, sourd.
———
III Dr. Énonciation écrite de faits, article par article, à l'appui d'une demande en justice. || L'articulation des griefs dans la procédure du divorce.
DÉR. et COMP. V. les dér. du latin articulus (article), et du grec arthron.V. Arthr-, et supra, dans l'article, les composés formés du suff. -arthrose. — V. aussi les dér. du grec sundesmos (ligament) : syndesmologie, etc.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Articulation — may refer to: *Articulation (music) *Articulation (education) *Articulation (sociology) *Articulation (anatomy) *Articulation (architecture) *Articulation point in graph theoryIn speech: * Topic focus articulation * Articulation score * Place of… …   Wikipedia

  • articulation — ARTICULATION. sub. f. Jointure des os. L articulation des doigts. Les Anatomistes remarquent plusieurs sortes d articulations dans le corps humain. [b]f♛/b] On dit, en termes de Procédure, Articulation de faits, pour dire, Déduction de faits… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • articulation — Articulation. subst. f. v. Jointure des os. L Articulation des doigts. les Anatomistes remarquent plusieurs sortes d articulation dans le corps humain. Articulation de faits, Deduction de faits article par article. Terme de Palais. Articulation… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Articulation — Ar*tic u*la tion, n. [Cf. F. articulation, fr. L. articulatio.] 1. (Anat.) A joint or juncture between bones in the skeleton. [1913 Webster] Note: Articulations may be immovable, when the bones are directly united (synarthrosis), or slightly… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • articulation — (n.) early 15c., a joint or joining; setting of bones, from O.Fr. articulation, from M.L. articulationem (nom. articulatio) separation into joints, noun of action from pp. stem of articulare to separate (meat) into joints, also to utter… …   Etymology dictionary

  • articulation — [n1] clear, coherent speech delivery, diction, enunciation, expression, pronunciation, saying, speaking, statement, talking, utterance, verbalization, vocalization, voicing; concept 55 Ant. mispronunciation articulation [n2] connection coupling,… …   New thesaurus

  • Articulation — (v. lat.), 1) (Anat.), Gelenkverbindung, s. Gelenk; 2) (Bot.), Gelenk; 3) deutliches Aussprechen der Sylben u. Wörter in einer Rede; 4) richtiger Ausdruck aller Theile eines Gemäldes …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Articulation — Articulation, Gelenk, die bewegliche Vereinigung zweier Knochen, welche durch die Apophysen, die Gelenkschmiere, die Gelenkbänder und Gelenkkapsel hergestellt wird. – In der Rhetorik das deutliche Aussprechen der Sylben und Wörter; in der… …   Herders Conversations-Lexikon

  • articulation — index conversation, expression (comment), speech Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • articulation — 1 integration, concatenation (see under INTEGRATE vb) Analogous words: organization, systematizing, methodizing (see corresponding verbs at ORDER): *system, organism, economy, scheme, complex 2 *joint, suture …   New Dictionary of Synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.